Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 07:37

Mes amies, mes amis,

J'ai bien peur de ne plus avoir de Solitudes à vous offrir. J'ai beau me creuser la cervelle, interroger mes souvenirs, presser ma mémoire comme une vieille éponge et chatouiller mes neurones un à un, je n'en trouve plus la moindre trace. Mais comme notre rendez-vous quotidien me tient à cœur, je vous propose une série de contes, parus dans diverses revues au cours des années 80 (Fluide glacial, Psikopat, Hebdogiciel, Charlie hebdo, etc). Ils sont légèrement décalés, ont un petit parfum vieillot et sont le fidèle reflet de mes préoccupations de l'époque. Je réclame donc toute votre indulgence pour ces petites antiquités. Merci.

 

 La secte

            Vingt-deux heures trente. Faiblement éclairée par le halo d’un réverbère, la rue se tapit, menaçante, entre les façades aveugles des immeubles. Les porches semblent des bouches d’ombre, prêtes à avaler l’imprudent promeneur. Quelque part, dans la nuit, un cri strident s’élève. Des pas précipités martèlent le trottoir, puis le silence retombe.

           C'est l'heure où ils sévissent. Où, fugacement, ils perpètrent leur crime. Et je suis l’un d’eux.

           En grinçant, une porte s'ouvre, livrant passage à une double silhouette. Regard furtif à droite, à gauche ; la voie est libre. L'être, précédé de sa protubérance, s'aventure au dehors, scrutant d’un œil méfiant la pénombre urbaine. Non loin, un de ses congénères rôde pareillement. Un mystérieux signal les attire l'un vers l'autre. Selon un immuable cérémonial, les protubérances, reliées par un tentacule à l'organisme nourricier, se rejoignent, fusionnent brièvement, puis chacun continue sa route. Le forfait rituel est encore à commettre, et l’heure tourne.

            Je fais depuis peu partie de cette secte. Révulsée durant nombre d'années par les exactions de ces parias, j'ai fini malgré moi par être contaminée, et mon destin a basculé. Victime du pouvoir de la protubérance, j'ai suivi leur cortège avec une fascination mêlée d’horreur.

            À présent, chaque soir, drapée dans ma honte, je m'adonne à leurs ignobles pratiques. Puis, lorsque tout est consommé, je rentre chez moi. Je remonte dans mon deux-pièces cuisine, je retire mon manteau sombre, je détache la laisse de mon chien. Et avec soulagement, je me dis, comme des milliers de mes semblables au même moment :

          « Ouf, Mirza a chié, je suis peinarde jusqu'à demain. »

            Dans la ville endormie, la secte-des-promeneurs-de-chien-après-le-film-télé s'est retirée, abandonnant derrière elle, telles les alluvions d'un fleuve maléfique, des monceaux de crottes pâteuses. Une odeur nauséabonde flotte dans l’air. Demain, les passants s'englueront les semelles en râlant, mais qu'importe ? Rien, jamais, ne nous arrêtera. Nous sommes la secte la plus puissante du monde, et chaque nuit, quoiqu'il arrive, nous renouvellerons notre action. Jusqu'à ce que les villes disparaissent sous les matière fécales, comme Pompéi sous la lave de l’Etna. Ou que le gouvernement se décide enfin à installer des sanisettes pour nos petits compagnons à quatre pattes.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Odomar 25/12/2012 02:21

J'avais fini par me dire que la devise des GMS était "Quand y'en a plus, y'en a encore", mais il faut se résoudre... et je me résous ! A quoi ? Forcément à ces CVD (contes à vomir debout), et là ça
commence très fort. Génial, le coup de la "protubérance".

eole 24/12/2012 11:08

merci Gudule pour ces moments de solitude partagée :)
c'était un chouette rendez-vous.
la perspective de l'édition du livre est une consolation - et une super idée.

merci encore et bonnes fêtes !

gudule 23/12/2012 19:09

Oh ben ça, c'est un joli cadeau de Noël ! Merci, Logarythme ! Mais tu sais que j'ai écrit aussi des albums pour tout-petits !

logarithme 23/12/2012 15:19

Chère Gudule,

la fille de mon compagnon commençant à savoir lire je me mis à fouiller parmi les livres de mon enfance, que j'avais mis de côté étant incapable de m'en séparer, pour lui faire découvrir le plaisir
de la lecture. (oui c'est tôt et je m'emballe mais j'ai hâte de les partager avec elle). Et J'ai retrouvé "les contes et légendes de la peur" écrit par vous. Donc je tenais à vous dire merci! Merci
pour ce livre (et ce blog)que j'ai lu, relu et rerelu avec plaisir même après avoir quitté le monde de l'enfance.

Myhahou 23/12/2012 09:34

Très triste que les solitudes s'arrêtent, et pourtant assez contente de pouvoir découvrir les contes ! Merci beaucoup d'avoir partager avec nous ces solitudes !!

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories