Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 07:32

Chapitre 21

Résumé des chapitres précédents : tout baigne, pour Charlie. Il va rencontrer futurs ses collègues, les deux autres membres de la troupe de Boris. Et, bien entendu, Nora l’accompagne.

 

         — Tiens ? s'étonne Boris. Tu es venue aussi ?

         Courant d'air glacé dans les veines de Nora.

         — Charlie et moi, c'est comme les chaussettes, on marche toujours par paire ! persifle-t-elle, sur la défensive.

         La vanne ne déride pas son hôte. Mieux : il l'ignore. La balaie d'un revers de main.

         — On a du boulot, précise-t-il sèchement.

         Le message est clair : tu déranges, cocotte. Nora perd contenance. Elle s'est mise sur son trente-et-un, rimmel, blush, rouge à lèvres, plus une broche héritée de sa grand-mère — et qu'elle ne sort que dans les grandes occasions —, agrafée au revers du blouson. Il pourrait en tenir compte, ce sagouin !

         — Mais..., hasarde-t-elle, à court d'arguments.

         — Enfin, puisque tu es là, entre quand même, soupire Boris, en s’effaçant pour la laisser passer.

         Charlie, étranger au drame qui se joue sur le paillasson, les a précédés dans l'appartement. Il salue déjà les autres convives. Des « bonsoir », « ravi de te connaître », « j'ai beaucoup aimé ton dernier spectacle », s'échangent en sourdine.

         Un haut-le-corps soulève Nora.

         — Non, non, s'entend-elle protester. En fait, j'étais juste venue conduire Charlie. Je... j'ai rencard avec des amis.

         Les mains en porte-voix, elle crie :

         — Chéri, je me sauve !

         — De quoi ? sursaute Charlie.

         — Anne m'attend, j'y vais !

         Charlie, ahuri, s'arrache aux mains tendues, se rue sur le palier. Mais elle est déjà à l'étage en dessous.

         — Nora ? NORA ?!

         Il reste un moment, penché sur la rampe, à écouter décroître son pas inégal, puis fait volte-face et, l'air préoccupé, regagne le salon.

                                                                                                                                   (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

gudule 31/03/2013 14:07

Il y en a trente-deux de plus, quand même. Ce n'est pas négligeable !

Pata 31/03/2013 13:58

Ah oui, 36ème dessous, bien sûr ! C'est vrai que ça a plus de sens ainsi :)

gudule 31/03/2013 10:53

Tiens, moi je dis plutôt le 36ème dessous, on reste dans la même dizaine.

Pata 31/03/2013 08:55

C'est triste, de se mettre sur son 31, pour tomber au 4eme dessous...

gudule 01/03/2013 06:32

Comme tu dis ! Les auteurs ont vraiment des vengeances ignobles !

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories