Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 06:35

Chapitre 22

 Résumé des chapitres précédents : Nora, se sentant intruse, a faussé compagnie à Boris et sa troupe. On a sa fierté, tout de même ! 

 

         Si Nora espérait que Charlie la rejoigne, elle en est pour ses frais. Parvenue au rez-de-chaussée, elle s'arrête, guettant, le cœur battant, le bruit d'un porte qui claque, d'une course dans l'escalier. La minuterie s'éteint ; elle continue à tendre l'oreille dans le noir.

         En vain.

         Charlie, son Charlie, l'a jetée. Comme un vieille chaussette, ni plus ni moins — de celles qui, d'ordinaire, vont par paire, et qu'on bazarde une fois dépareillées. C'était ça ou compromettre son avenir. Les hommes sont tous des pourritures.

         Elle s'assied sur la première marche, se raisonne :

         « Il ne t'a pas jetée, banane, il t'a laissée prendre le large, nuance ! » 

         Et pour commencer, a-t-il entendu ce qu'a dit Boris ? Sûrement pas, il se serait interposé. « C'est nous deux ou personne », aurait-il décrété. Ça, ça ne fait pas un pli !

         « Non, il a dû penser que l'initiative venait de moi. Que j'avais peur de m'emmerder — ou de boire — et que je préférais aller me promener. C'est pas un crime, quand même, de respecter la liberté d'autrui ! » 

         D'un bond, elle se relève.

         « Bon, d'accord, t'as gagné. J'y vais, me promener, t'es content, maintenant ? Où y a-t-il un troquet d'ouvert, à cette heure ? » 

         Elle fouille les poches de son blouson — un billet de dix euros, il y a un bon dieu pour les délaissées — et, toute raide (pour autant que son déhanchement le lui permette), remonte en direction du boulevard Saint-Michel.

                                                                                                                                  (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

gudule 31/03/2013 10:54

(soupir)

Pata 31/03/2013 08:59

Vraiment, ces hommes, ils n'entendent pas grand chose à nos émotions :)))

Pata 31/03/2013 08:59

Un moment troqué contre un autre au troquet... Ah, la, la, la douleur de Nora est sourde, et son chéri aussi !

gudule 01/03/2013 16:02

Oh, Castor, c'est seulement maintenant que tu me dis ça ? Trop tard, hélas, la mécanisme fatal est enclenché... Au fait, ça y est, ton PC remarche ?

Castor tillon 01/03/2013 15:54

Non non, il t'a pas jetée, j'étais là au chapitre précédent, j'ai tout vu : Il s'est penché par-dessus la rampe, et t'a appelée.
Elle n'écoute rrrien.

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories