Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 07:38

Chapitre 57

 Résumé des chapitres précédents : À l’évidence, Boris n’a pas renoncé à avoir Charlie dans sa troupe, et le lui fait comprendre, ainsi qu’à Nora...

 

         — Tu crois que tu pourrais rattraper le coup ? demande Nora à brûle-pourpoint.

         Charlie se retourne d'un bloc. Le front contre la vitre, il contemplait la nuit.

         — Quoi ?

         Elle répète, assise en tailleur sur les coussins, avec son gros pull façon irlandaise et ce jean troué au genou qu'elle trimbale depuis des lustres.

         — Entrer chez les Grumeaux, je veux dire, précise-t-elle.

         Quelle mouche la pique ?

         Il la regarde, désorienté, et la revoit à la même place, en larmes. Reste avec moi, ne m'abandonne pas, j'ai peur, j'ai froid, je barbote dans les sables mouvants. Il la revoit comme s'il y était, et son expression d'absolue détresse le hante, depuis. Tous les renoncements mais, par pitié, plus jamais cette expression-là !

         — Non, répond-il.

         — Je pense que si, insiste Nora.         

         — Laisse tomber.

         — Paraît qu'il y a des numéros prévus pour quatre — quatre et demi, avec la Germaine — qu'ils ne pourront jamais faire sans toi. Je suis sûre que si tu voulais, ils t'accueilleraient à bras ouverts.

         Charlie a un haut-le-corps.

         — Quel jeu tu joues, Nora ? Il y a quelques mois, tu nous fais un mélo : c'est moi ou eux, mais si c'est eux, je meurs. Moi, bon con, je cède, je leur dis tchao et je passe à autre chose. Et aujourd'hui, tu tournes casaque ? T'es inconsciente ou quoi ?

         Il fouille sa poche, en sort une clope, l'allume fébrilement.

         — Le problème est réglé une fois pour toutes, souffle-t-il, en même temps que la fumée. Je continue en solo, avec toi. On a notre trip, eux le leur. Si ça marche pour eux, tant mieux, c'est tout ce que je leur souhaite. J'ai peut-être raté le coche mais j'assume...

         — Moi pas, coupe Nora.

         — Quoi, toi pas ? T'as des regrets ?

         — J'ai réfléchi, j'en veux pas, de ton sacrifice.

         Oh, ce front têtu ! À gifler. À cogner contre les murs jusqu'à ce que bosse s'ensuive.

         — Je te demande pas ton avis, bordel de merde ! Que tu sois d'accord ou non, je m'en tape, ma vieille. Ma décision, j'ai pas l'intention de revenir dessus. Je suis pas une girouette, fourre-toi bien ça dans le crâne !

                                                                                                                                       (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Pata 12/07/2013 22:40

Mouais, elle est vraiment inconchiante, cette Nora, dans le genre "difficile à cerner" ! Mais tellement attachante, avec ses envies d'enfant butée :)

gudule 06/04/2013 07:57

Ben y aurait pas d'histoire, alors ! Et qu'est-ce que je raconterais sur mon blog ?

Castor tillon 06/04/2013 00:48

Moi je trouve que Nora est plus marrante que Charlie. C'est elle que Boris devrait embaucher.

Benoît Barvin 05/04/2013 08:15

Aie! Le superbe entente se lézarde... On en frémit d'avance.

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories