Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 07:40

Chapitre 68

  Résumé des chapitres précédents : En fait, le logement de l’ange est un squat.

 

         Ils remontent vers Châtelet, s'engagent sur les boulevards. Le squatt en question se trouve au fond d'une impasse. Il a encore fière allure, malgré ses murs noircis et ses fenêtre en partie murées.

         — 1930, estime Nora. Les balcons sont ravissants. Ce n'est pas classé ?

         — Faut croire. À moins que les promoteurs n'aient versé des pots-de-vin à qui de droit pour que le dossier se perde.

         Cage d'escalier cradingue, peintures lépreuses, vitres brisées. Flaques croupissant à même les marches. Une odeur innommable.

         — Vous faites souvent le ménage ? glousse Nora, enjambant les gravats.

         — Non, mais si le cœur t'en dit...

         Un étage. Deux.

         — Bienvenue au paradis, dit l'ange en poussant la porte.

         Dieu, que c'est grand ! Longs parquets (jadis) cirés, murs couverts d'affiches et de graffitis mais merveilleusement agencés. Un espace calme, équilibré, meublé de bric et de broc avec de la récup, des chaises bancales, des caisses, des présentoirs à prospectus. Sur une pile d'annuaires servant de guéridon, une gerbe d'arums au calice lubrique.

         — Super ! applaudit Nora.

         L'ange est content qu'on apprécie son petit chez-lui. S'il avait des ailes, il les agiterait (les ailes étant aux anges ce que les queues sont aux chiens).

         — Ta chambre, annonce-t-il, désignant la pièce au bout du couloir.

         Par terre, un matelas tiré d'une benne et couvert d'un duvet de camping taché. En guise de rideau, ce qui dut jadis être un drap de lit. Difficile de trouver plus sordide — mais pour Nora, la suite royale d'un cinq étoiles.

         — Super, répète-t-elle à défaut de mieux.

         — Bon, je m'en vais, dit l'ange. Si t'as faim, il reste des pâtes au frigo. Et si tu flippes, on a du Prozac dans la salle de bains.

         — Ça va, pour ça, j'ai ce qu'il me faut.

         — Ah, et puis évite d'entrer dans la chambre à côté, ma meuf se repose.

         — Merci, dit Nora, sincère. T'es vraiment un ange.

         — Pas de quoi, sourit l'ange.

         Et il s'envole.

                                                                                                                                   (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Pata 13/07/2013 16:20

Etonnant, j'aurais vraiment pensé qu'il y aurait des jeux de mots sur l'histoire des anges qui remuent des ailes comme les chiens remuent la queue... !

gudule 16/04/2013 23:02

Hi hi hi... Moi non plus, je sais plus quoi répondre !

Castor tillon 16/04/2013 23:00

Bon, je vais aller chercher une pilule du lendemain pour répondre à ça demain. Ça m'a cloué le bec.

gudule 16/04/2013 22:56

J'ai pas besoin de pilules pour trouver des trucs tordus, moi ! Je fais ça naturellement !

Castor tillon 16/04/2013 22:54

Gudule n'aurait pas dû en abuser non plus.

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories