Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 13:05

Chapitre 107

Résumé des chapitres précédents : Après Florida, voilà Miss Monde, une transsexuelle au physique de lutteur de foire. Encore une qui n’a pas eu de chance !

         — Bonsoir, les filles !

         Ah, la quatrième laronne.

         Une bonne sœur.

         — Salut, Ave Maria ! lance miss Monde, toute contente.

         — Hahut !

         — Viens vite, ma grande, on n'attendait plus que toi, s'empresse Yvette.

         Joviale, joufflue à damner un saint et pleine de truculence, la religieuse prend place. Et trinque.

         — Que fichez-vous avec celles-là ? lui glisse Nora, méfiante. Vous vous occupez d'elles ? Vous le évangélisez ?

         — Du tout, je fais partie du lot.

         — Ah bon ? Je croyais qu'il fallait avoir souffert pour être admise.

         La bonne sœur sourit.

         — J'ai souffert, affirme-t-elle.

         — Ah ?

         — J'ai perdu la foi.

         Devant l'ahurissement de son interlocturice, elle éclate d'un rire franc.

         — Chacune d'entre nous a eu maille à partir avec les hommes. Le fils d'Yvette est mort dans des circonstances que tu dois connaître, Florida s'est fait plaquer après son accident, miss Monde a été trahie par ses chromosomes : le mec qui était en elle a déserté un beau matin. Quant à moi, Dieu m'a mise au rebut après ma ménopause.

         — Mais... Dieu n'est pas un homme !

         — Et comment que c'est un homme ! Le plus viril de tous. Des harems de petites religieuses, il se tape, toutes plus éprises les unes que les autres. Et quel amant, quel amant, nom de Lui ! L'exaltation mystique, c'est l'orgasme suprême. Regarde cette grande garce de Thérèse d'Avila (Dieu ait son âme et le reste) : ses pâmoisons sont restées légendaires. Les étreintes terrestres, en comparaison, crois-moi, c'est du pipeau. 

         Son visage poupin, encadré par le voile noir et la minerve blanche, s'est empourpré d'un coup.

         «  Ça doit être hormonal », suppose Nora, sans pouvoir discerner s'il s'agit d'une lacune de progestérone (communément appelée « bouffée de chaleur ») ou d'un excès dû à l'excitation, les deux causes ayant le même effet.

         — Pourquoi dites-vous qu'Il vous a quittée ? 

         — Parce que rien n'est plus vrai. Tant que j'étais jeune et fraîche, ce fut la passion. Les nuits qu'on a passées, les extases, les visions ! Si je n'ai pas lévité, c'est parce que je suis trop lourde, mais je peux bien t'assurer que le septième ciel, j'y ai grimpé plus souvent qu'à mon tour ! Et puis un beau jour, sans prévenir, pouf, plus rien. Rideau. Dieu était parti voir ailleurs. (ricanement désabusé) Des gamine, Il n'avait qu'à se baisser pour en ramasser à la pelle, pourquoi Il se serait privé, hein ? Moi, Il m'a balancée aux ordures, flac, trente ans d'amour à la poubelle.

         Elle tend le poing vers la voûte :

         — Pour des minettes ! Pour des minettes, Il m'a jetée ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Pata 20/07/2013 17:26

Hum, hum, dieu n'est donc pas un pêcheur : c'est un maquereau !!! Ben ça alors !!

Benoît Barvin 29/05/2013 08:33

J'aime de plus en plus cette Cour des Miracles gudulienne... Ceci dit, les religieuses, ici, sont loin de celles, tragiques, d'Angélus des gentils moi-même et Blanche Baptiste... Dieu, vu comme un
sultan de harem ou "le Souteneur Suprême" occidental... Fallait oser...

gudule 28/05/2013 17:50

BOAH, DIEU EST UN GRAND SALOPARD, IL Y A LONGTEMPS QU'ON SAIT çA !

Castor tillon 28/05/2013 16:18

Dieu qui plaque sa grande Constance pour des poulettes prépubères, fallait vraiment que j'ouvre le blog de Gudule pour lire ça, qu'Overblog me damne !

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories