Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2013 1 10 /06 /juin /2013 20:27

Chapitre111

  

 

   Résumé des chapitres précédents : Après Yvette, c’est Florida qui modifie sa destinée. Et c’est pas triste (contrairement à la réalité) !

 

 

 

         — À mon tour, maintenant ! réclame Ave Maria.

 

         Elle se hisse en soufflant très fort et, tandis qu'Yvette ressert tout son petit monde, commence :

 

          Mesdames, je ne vous ferai pas de boniment. Je suis aujourd'hui à cette tribune pour rendre hommage à un éminent homme d'église, notre bien-aimé pape Vlady 1er.

 

         — Qui ça ? demande Nora qui pédale dans la semoule.

 

         — Vlady 1er, notre bien-aimé pape, lui chuchote miss Monde.

 

         — Doté d'une sensibilité toute slave, ce prince de la chrétienté, dans une bulle datée du premier janvier 2001, a interdit l'accès des couvents aux novices de moins de cinquante ans, les jugeant inaptes, de par leur manque de maturité, à l'accomplissement de leur fonction religieuse. Dieu étant, par définition, un vieillard, il lui faut des épouses posées, sages, réfléchies. Ce sont les vertus de l'âge. À la vie laïque, les donzelles ! Qu'elles aillent danser, se faire sauter et torcher les moutards — c'est leur rôle social —, ou entrent dans la vie active, travaillent, militent et se politisent, au choix. Mais surtout qu'elles arrêtent d'accaparer le Seigneur ! Qu'elle cessent de l'émoustiller avec leurs verts appas !

 

         — Parfaitement ! approuve Yvette qui frétille sur son siège.

 

         — Je propose un ban pour Vlady 1er, crie miss Monde. Hip hip hip !

 

         — Hourra !

 

         — Pour un Dieu enfin gérontophile, hip hip hip !

 

         — Hourra !

 

         — Pour que soient reconnus les droits mystiques du troisième âge, hip hip hip !

 

         — Hourra !

 

         On se croirait dans un meeting. Nora applaudit à tout rompre.

 

         — Merci, mes amies, merci, s'écrie Ave Maria, sincèrement émue. Je n'en attendais pas moins de vous, vaillantes supporters ! Chère miss Monde, je te cède le crachoir.

 

         — Je bois à ta santé, cocotte ! clame Yvette, pas mal émêchée. Et au pape, sacrénom ! Et même au Saint-Esprit, le plus fouteur des trois ! Qu'on le fristouille à l'ail et aux petits oignons, ce visiteur de pucelles ! Nom d'un chien de p'tit salopiot 

  

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Castor tillon 11/06/2013 21:42

Vlady-pas qu'un pape épargne une longue vie de frustration et d'austérité aux jeunes filles. Alléluia.

Benoît Barvin 11/06/2013 08:34

Cela fait du bien de vous retrouver... Et Nora également, of course. La péroraison, comme dirait Tororo, n'est pas piqué des vers, c'est bien, on vous retrouve bien là!

Tororo 10/06/2013 22:48

De par ma chandelle verte, foutre! Voilà une péroraison bien torchée.

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories