Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 07:09

Mange avec les rats

  Suite au pénible incident qui précède, maman changea de méthode éducative. Elle m’envoya finir mon assiette à la cave. Sans lumière, bien sûr !

         — Dès que tu auras terminé, tu pourras sortir, me dit-elle. Mais attention : si tu traînes trop, les rats affamés vont venir te grignoter les orteils. Ils raffolent de la chair humaine !

         Elle referma la porte, et une peur affreuse m’envahit. Car devant moi, en bas des escaliers, il y avait le tas de charbon. Dans l’obscurité, la faible clarté du soupirail faisait luire les « boulets », et je croyais y discerner des dizaines d’yeux brillants. Épouvantée, j’avalai mon repas en deux temps trois mouvement. Mes parents applaudirent et, convaincus d’avoir enfin trouvé la solution, récidivèrent le lendemain.

         Cependant, entre-temps, j’avais réfléchi. Si les rats avaient faim, pourquoi ne pas leur donner mon dîner ? Ce n’était, certes, pas de la chair humaine, mais peut-être se contenteraient-ils d’un steack coupé en petits morceaux ? Dominant ma peur, je descendis à tâtons et, m’approchant du tas de charbon, j’y versai le contenu de mon assiette avant de faire volte-face et de remonter dare-dare. Le lendemain, je m’enhardis même à appeler « petits ! petits ! » comme on le faisait au parc, en jetant du pain aux canards. 

         Mes parents n’y virent que du feu, jusqu’à ce que papa, en allant chercher de quoi allumer le poële, découvre les reliefs de mes repas. J’eus beau lui expliquer que je voulais juste « nourrir ces pauvres bêtes qui n’avaient rien à manger », je n’échappai pas à une méga-fessée. J’avais néanmoins acquis une certitude : la cuisine de ma mère était si mauvaise que même les rats n’en voulaient pas. Ce que je m’empressai de lui ressortir, à la première occasion !


Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

miraucourt 10/04/2012 19:28

Avec ce genre d'anecdotes, c'est vrai que je comprends d'où te viennent toutes ces idées que tu développes dans tes livres. Mince! J'en viens presque à regretter d'avoir eu des parents aimants.
Décidément, on n'est pas aidés!

Martine27 10/04/2012 19:20

On en ferait autant avec les enfants maintenant, c'est direct à la case Palais de Justice ! Je suis un peu plus jeune que toi je n'ai pas "eu droit" à ce type de traitement, mais je me souviens
qu'en même de certaines mises en garde qui me faisaient mourir de peur "n'avale pas les noyaux de cerise sinon il y a un cerisier qui va pousser dans ton ventre" ou "attention n'avale pas les
chewing gum ça va te coller les boyaux", je dois dire que si je mange des cerises, je ne suis pas très fan des chewing gum !

Orchéon 10/04/2012 18:35

Enfant je ne serais jamais remonté avant d'avoir pus voir les rats, j'y serais peut être encore.
Mais je n'aurais jamais osé dire à ma mère quoi que ce soit sur sa cuisine, j'aurais eu bien trop peur des représailles.
Aujourd'hui, mon soucis serait plutôt de vider mon assiette rapidement si je ne veux pas que mon rat vienne réclamer ce qui s'y trouve.

gudule 10/04/2012 16:26

Ben c'est ce qu'on nous faisait croire, quand on était gamins. Et comme les enfants se croient le nombril du monde...

Castor tillon 10/04/2012 15:29

Si le Bon Dieu, en supposant qu'il existe, n'a rien de plus important à faire que de s'intéresser à notre zizi, on est foutus, chère Gudule.

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories