Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 06:31

Adultère

  Tromper son mari n’est pas chose aisée, quand on est fidèle par nature. Mais bon, quelquefois, c’est thérapeuthique. Comme, depuis des années, mon ménage battait de l’aile, je me résolus un jour à tenter l’aventure. Histoire de retrouver des émois oubliés, et, surtout, de pleurer sur l’épaule de quelqu’un.

         Le problème c’était : où trouver l’oiseau rare ? Dans nos relations communes, personne ne me plaisait. En revanche...

         J’avais tourné, quelques semaines auparavant, un roman photo pour Fluide glacial. Parmi mes partenaires se trouvait un barbu d’un grande douceur — et très beau, qui plus est — avec lequel j’avais immédiatement sympathisé. Il se nommait Alain. Nous nous étions revus à l’une ou l’autre soirée, toujours avec le même plaisir. Je le savais célibataire, et j’avais son adresse...

         Profitant de l’absence d’Alex, en festival BD à l’autre bout de la France, je me pointe donc chez lui sur le coup des neuf heures, déguisée en pomme d’amour.

         Je sonne ; il vient m’ouvrir, s’étonne, me fait entrer.

         — Je ne te dérange pas ?

         — Non, j’attends un copain. Je t’offre un verre ?

         Et comment ! Pour mener mon entreprise à bien, il me faut au moins un double scotch !

         Comme s’il voulait me faciliter les choses, mon hôte met un disque de Sinatra et m’invite à danser. Je suis en pleine manœuvre de séduction quand on sonne à la porte.

         — Ah ! s’exclame Alain.

         Et il me plante là pour courir se jeter dans les bras de l’arrivant, un autre barbu vêtu de cuir. Puis ils échangent un long baiser...

 

         J’ai passé une soirée adorable, entre eux deux. On a chanté, on a ri, on a grignoté des petits trucs sucrés, on a beaucoup bu. Vers deux heures du matin, ils m’ont fourrée dans un taxi et je suis rentrée chez moi, intacte — mais foutrement réconfortée.

         Trente ans plus tard, nous sommes toujours amis.

          

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

gudule 26/07/2012 11:44

C'est adorable de ta part. Là, Alain ne portait pas encore la barbe. C'était deux ou trois ans avant notre rencontre. Et ça me touche toujours de le revoir si jeune, si plein de vie, lui qui a
claqué la porte il y a quelques mois sans même prendre le temps de dire adieu à ses amis...

Castor tillon 26/07/2012 05:40

http://nsm05.casimages.com/img/2012/07/26//12072605424014328910142864.jpg

http://nsm05.casimages.com/img/2012/07/26//12072605435114328910142865.jpg

http://nsm05.casimages.com/img/2012/07/26//12072605451014328910142867.jpg

http://nsm05.casimages.com/img/2012/07/26//12072605463614328910142868.jpg

J'ai retrouvé un Fluide Glacial de 77. Je pense que ça te fera plaisir de revoir ton ami.

Gudule 28/05/2012 11:36

Yves ? Ah oui, il était à poil. Mais c'était un acteur occasionnel. Mantegazianni était carrément dans TOUS les romans photos (ou peu s'en faut) !

Castor tillon 28/05/2012 11:24

Mince alors, s'il y a des trucs que je lisais peu ou pas dans "Fluide", c'étaient les romans-photos. Je me rappelle vaguement Yves Frémion en mini-jupe, ou à poil... J'aurais préféré des
belettes.
Jolie solitude, très attendrissante. Shabbazz, je me rappelle, je suis désolé pour ton ami.

Gudule 28/05/2012 10:56

Tu en es le meilleur exemple, cher Odomar !
Sinon, à propos de l'histoire, elle m'a inspiré un passage de "L'amour en chaussettes". L'héroïne qui drague son prof d'art plastique, se pointe chez lui à l'improviste... et se retrouve en face de
son "mari". Comme quoi, nos expériences influencent vraiment nos livre !

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories