Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 06:41

Conscience professionnelle

         Une éditrice, moins jeune que la précédente mais tout aussi vindicative, m’impose d’insupportables remaniements de texte.

         — Mais pourquoi faites-vous ça ? m’énervai-je. Pour vous approprier les livres que vous publiez ?

         Elle me toise avec hauteur.

         — Tttt, pour les améliorer, tout simplement. C’est dans votre intérêt que je vous corrige. Vous devriez me remercier !

         — Et si je préfère ma version à la vôtre ? 

         — On n’est pas objectif vis-à-vis de son propre travail. Croyez-moi, si j’avais été l’éditrice de Flaubert, il ne s’en serait pas tiré comme ça. Jamais je n’aurais laissé Madame Bovary sortir dans cet état. Et je suis sûre que, contrairement à vous, il m’en aurait été reconnaissant.

         Brave Gustave, va !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Gudule 09/10/2012 20:53

Tiens, moi aussi, Salammbô fait partie de mes grands émerveillements d'adolescente. Je voulais être elle quand je serais grande. C'est raté.

Castor tillon 09/10/2012 20:41

Je frémis à l'idée que cette dame ait pu réécrire Flaubert. Pas que je sois fan, mais Flaubert, c'est Flaubert, et j'ai au moins aimé Salammbô.
Par contre, elle, malgré son grand talent, je n'ai pas retenu son nom, dont je doute qu'il passe à la postérité.

Gudule 08/10/2012 17:27

Et tu n'es pas la seule !

Nadege 08/10/2012 08:27

J'adore Madame Bovary donc pas touche !

gudule 08/10/2012 07:50

@ Martine et Nadège : votre saine indignation me va droit au cœur !

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories