Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 07:25

La maison de mes rêves

         Il y avait, dans l’hebdomaire où nous travaillions, Alex et moi (lui comme maquettiste, moi en tant que pigiste), un rédacteur français surnommé « El Franzawié ». À plusieurs reprises, il nous avait invités chez lui, à Zouk, minuscule village perché dans la montagne, et suplombant la baie de Jounieh (la plus belle baie du monde après celle de Rio, NDLA). L’endroit était paradisiaque, la vue imprenable, et que dire de la maison ? Un petite bâtisse paysanne sans confort mais si douce, si calme, avec ses arcades couronnant un patio planté de citronniers et de bambous.

         En ai-je assez rêvé, de ce patio magique ! Nous qui vivions, avec nos deux petits garçons, dans une tour sordide au centre de Beyrouth... 

         Un jour, El Franzawié nous annonce qu’il doit rentrer en France.

         — Vous pouvez reprendre mon bail, si vous voulez, déclare-t-il. J’en ai déjà parlé au propriétaire, il est d’accord.

         — Et le loyer ? s’enquiert Alex.

         — Il est plus bas que celui de votre appartement.

         Je manque de m’évanouir de bonheur. Mon vœu le plus cher va se réaliser !

         Hélas, non. Après réflexion, Alex refuse. Comme il bosse deux nuits par semaine à l’imprimerie, il estime dangereux de nous laisser seuls, les gamins et moi, dans ce lieu peu sécurisé. J’ai beau insister, râler, supplier, rien n’y fait. Piètre consolation : c’est mon frère Claude qui s’y installe, avec sa compagne du moment. Ils passeront là les dix meilleures années de leur vie.

        Mais j’aurai ma revanche, trente ans plus tard. « La Rose et l’Olivier » s’achèvera sur une vision d’extase : ma petite famille installée à Zouk, parmi les citronniers, dans ce patio beau à pleurer.

         On se venge comme on peut. 


Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

gudule 27/10/2012 17:01

Exact ! Même que, des fois, on les invente (ou on les réinvente) sans s'en rendre compte. Moi, la maison de Zouk, j'en rêve encore aujourd'hui, mais à chaque fois, je l'embellis, je lui rajoute des
pièces, des jardins, des passages secrets...

Tororo 27/10/2012 16:46

Il ya des endroits qui nous appartiennent, même si on n'en a pas les clés ni le titre de propriété.

gudule 27/10/2012 16:31

Incroyable ! Je jure que je n'ai jamais vu cette chose (mais peut-être est-ce de l'autocensure ?) Par contre, je suis allée voir sur le net, et le petit village de tisserands est devenu une vraie
ville. Le Zouk que j'ai aimé n'existe plus que dans mon souvenir... et dans mes solitudes. Triste, non ?

Castor tillon 27/10/2012 16:08

C'est la centrale électrique de Zouk (qui existait déjà quand tu étais là-bas, je crois).

gudule 27/10/2012 16:05

Aaaaah, au secours ! C'est quoi, ça ?
la première photo, oui, mais les deux autres ???

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories