Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 05:13

Une poule sur un mur

  En 1997, Jean Rollin tourne « Les orphelines vampires » où il m’offre le rôle de la mère supérieure de l’orphelinat. L’aventure me tente, bien sûr ! D’une part, je suis flattée qu’il ait pensé à moi, et d’autre part, l’idée de me déguiser en nonne titille ma fibre iconoclaste. En revanche, je ne sais pas jouer — mais pas du tout, du tout !

         — Et alors ? répond-il en riant. Ce n’est pas ça que j’attends de mes acteurs.

         — Qu’attends-tu, alors ?

         — Qu’ils correspondent à ce que j’ai dans la tête, et c’est le cas.

         Bref, bon gré mal gré, je me retrouve sur le plateau, en voile et robe de bure.

         C’est une expérience toute nouvelle, pour moi. En-dehors de quelques brèves figurations alimentaires, je n’ai jamais participté à un tournage. Alors, j’écoute, je regarde, je m’imprègne de l’ambiance ; je parcours le décor de long en large et observe attentivement l’équipe technique. Pour quelqu’un qui adore le cinéma, le vivre de l’intérieur, quel privilège !

         Les premières scènes auxquelles je participe se déroulent plutôt bien, même si j’ai le sentiment de réciter mon texte comme une élève de sixième. Jean assure : « Tu es parfaite ». Et vient la fameuse séquence de la poule.

         C’est l’un des moments-clés du film. Sur le sol de la buanderie gisent deux adolescentes (dont ma fille Mélanie),vidées de leur sang par les vampirettes. Ces dernières, repues, barbouillées de bave rouge, dorment à leurs côtés, un sourire angélique aux lèvres. J’ouvre la porte, vois le spectacle, pousse un grand cri et tombe à la renverse dans les bras de sœur Marthe. Or, s’il est une chose difficile, pour un comédien — ou qui, en tout cas, requiert du métier —, c’est bien de crier. Libérer de soi ce jaillissement sonore sans être ridicule est une performance de vrai pro. Je le dis à Jean qui me rassure aussitôt :

         — Tu fais comme tu sens, on corrigera au montage. Au pire, je remplacerai l’image par un gros plan sur les gamines, avec un cri off.

         Bon, si c’est comme ça, ça va. On tourne la scène, j‘émets une sorte de caquettement de poule qui pond, Jean dit : « Très bien, on la refait », et je réitère ma performance une demi-douzaine de fois avant de passer à la séquence suivante.

         Quelques mois plus tard, c’est la générale. Heureusement qu’il fait noir dans la salle : mes première apparitions me remplissent de confusion. Dieux, que je suis mauvaise ! Je rentrerais bien sous terre...

         Mais que dire, alors, de la fameuse scène ? Jean Rollin l’a gardée dans son intégralité, y compris le cri de poule. C’est proprement insoutenable.

  En sortant de la salle, je rasais les murs, planquée derrière le col de mon manteau. Heureusement, personne ne m’a reconnue, et Jean était trop occupé avec la presse pour me remarquer. Encore une chance que le film, comme tous les films de Rollin, n’ait eu qu’une audience limitée. Je n’aurais pas survécu à une honte nationale !

 images 0005

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Castor tillon 26/04/2012 04:50

Pour ne pas que tu te sentes seule dans ta solitude 56, je t'ai trouvé un cri de canard pour faire écho à ton cri de poule :
http://www.youtube.com/watch?v=N2aHi8NUNBo

gudule 11/04/2012 20:21

Et vous en êtes un autre !

Castor tillon 11/04/2012 20:13

Ouaaaaaais !

gudule 11/04/2012 19:10

Tiens, je l'ai mise sur mon blog, à la date d'aujourd'hui. Autant qu'elle fasse rigoler tout le monde, hein !

Castor tillon 11/04/2012 18:37

Ma Gudule, je proteste : tu n'es pas une vieillerie. Et si ça peut te mettre du baume au coeur, contrairement à ce que tu dis, ton jeu d'actrice n'est pas mauvais du tout. Faudrait juste étudier
mieux que ça le cri de la poule, hi hi.

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories