Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 06:22

Pataquès

  Sur les conseils d’une lectrice, je me suis amusée à répertorier tous mes livres refusés. J’en ai trouvé beaucoup. Au moins la moitié de ma production. Mais le plus joli exemple est très certainement « La Bibliothécaire ».

         Au temps où nous « vendions » encore nos manuscrits sur synopsis, un éditeur de chez Pocket, décédé aujourd’hui — et auquel je trouvais une ressemblance frappante avec Georges Moustaki — lance une collection de romans fantastiques pour la jeunesse. Comme, à l’époque, je travaille au Fleuve Noir dont les bureaux se trouvent dans le même bâtiment, il fait tout naturellement appel à moi. Dans les jours qui suivent, je lui apporte le résumé d’une histoire destinée aux 10-13 ans, qu’il lit d’un œil critique avant de déclarer, la mine affligée :

         — Ma pauvre Gudule, t’as vraiment rien compris !

         Bon, d’accord, mon idée lui déplaît. Je la remets donc dans ma culotte, mais pas pour longtemps. Un mois plus tard, au Salon du Livre de Paris, je croise l’un des plus merveilleux éditeurs qu’il m’ait été donné de rencontrer : Laurent David, directeur du Poche Jeunesse chez Hachette. Il vient de me publier « La vie à reculons » et nous sommes vraiment sur la même longueur d’ondes. Timidement — car son érudition, tout autant que son grand âge et sa haute stature, m’impressionnent un peu —, je lui tends mon synopsis. Il s’arrête dans l’allée, et sans se soucier de la foule, le lit tranquillement. Ô miracle, au fil de sa lecture, je vois petit à petit s’éclairer son visage, et quand il termine :

         — Je vous envoie votre contrat lundi, me dit-il dans un sourire.         

         «  La Bibliothécaire » a aujourd’hui largement dépassé le million d’exemplaires, et est traduit dans une dizaine de langues.  Le jour où j’ai raconté cette histoire à la directrice actuelle de Pocket, je crois qu’elle a connu un grand moment de solitude.           

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

cali rezo 19/03/2012 08:16

J'adore les expressions et les mots "datés", je leur trouve un charme exquis.

gudule 18/03/2012 19:50

On vient de la même époque, sans doute, ta mère et moi. Renaud emploie, lui aussi, cette expression dans une de ses chansons. C'est daté... mais j'aime bien.

cali rezo 18/03/2012 19:13

"Je la remets donc dans ma culotte" est une des expressions préférées de ma mère (:
Merci pour tous ces moments, je me régale en les lisant.

gudule 15/03/2012 18:15

Oui mais ça, mon sweet homme, c'est Sylvain !

Castor tillon 15/03/2012 17:57

Non, je ne corrige pas, "sweet homme", c'est très bien. Je me rappelle que tu nous a déjà parlé de lui, hé hé...

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories