Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 07:40

 

                                 LE PREMIER MATIN DU MONDE           

 

                  Une fois arrivée à destination (en fin d’après-midi), je n’eus rien de plus pressé que de rappeler Castor. Cette fois, ouf, il répondit.

                  — T’es où ? soufflai-je.

                  — Ben, sur ton stand, pardi !

                  C’était la vérité vraie. Alleluia. En me haussant sur la pointe des pieds, je pouvais l’apercevoir, de dos, avec son blouson noir à capuche de sweat gris. Je me ruai sur lui.

                  — Tu ne devineras jamais ce qui m’est arrivé.

                  Il eut son petit sourire en accent circonflexe inversé.

                  — Tu as raté ton avion.

                  — Comment le sais-tu ?

                  — J’ai demandé à l’accueil.

                  L’instant d’après, plantant là public, libraires, organisateurs et collègues, nous gagnions l’hôtel bras-dessus bras-dessous avec des trépignements de  gamins en goguette.

                  Nous y attendaient des tickets-repas valables dans les meilleurs restos de la ville, ainsi que des invitations à des expos, concerts, cocktails et autres réjouissances festivalières.

                  Prétextant la fatigue du voyage — ben voyons ! — je proposai  à Castor un plateau de sushis dans le japonais d’à-côté, ce qu’il accepta à l’unanimité. Puis, l’en-cas expédié en quatrième vitesse, nous rentrâmes vite, vite, dans ce que nous appelions d’ores et déjà « notre chambre ».

 

 

 

                                                     *

 

                  La nuit qui suivit fut inoubliable.

 

 

 

                                                     *

 

                  Au matin, j’étais amoureuse. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Gudule 20/12/2013 19:32

Que de mots compliqués pour une chose toute simple, finalement. On dérouille ; on compense... et vive la vie !

GH 20/12/2013 18:54

Après la série des emmerdes et la montée du stress, cristallisation cathartique dirait un psy, ce que je ne suis pas, mais je connais bien ce processus ;-)))

GH 20/12/2013 18:51

Tu as raison, la nuance est importante

Gudule 20/12/2013 06:10

J'étais en désir, pas encore en amour. Mais fallait un truc fort pour concrétiser ça. Or, truc fort, il y a eu...

GH 20/12/2013 02:51

Parce que, amoureuse, tu l'étais pas déjà ?

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories