Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 07:22

 

 

                                                                MAUVAIS SCÉNAR

 

         Sur ces entrefaites, l’hôpital nous « libéra ». Devant mes demandes réitérées, le chirurgien, estimant sans doute mon milieu familial plus restructurant que l’environnement hospitalier, s’était laissé convaincre. Castor me ramena donc chez moi le samedi suivant, avec armes et bagages.

         Une triste nouvelle m’y attendait : l’un de mes copains, un gosse de vingt-cinq ans rayonnant de joie de vivre, avait succombé trois jours plus tôt à un accident de bucheronnage, en forêt. Tout le village assistait à son enterrement.

         Là, le mauvais scénar devenait franchement merdique.  A tel point que, de prime abord, je refusai d’y croire. Mais le glas qui sonnait me mit les points sur les « i ». Et aussi le fait que les rues soient vides, puisque tout le monde était au cimetière…

         D’autre détails —  même s’ils semblent dérisoires en regard de ce drame  — vinrent, si besoin était, étoffer mon « Mauvais scénar » (qui, d’ailleurs ne vit jamais le jour) : ma maison puait. Le café au lait, dont je me gavais d’habitude, était devenu d’une amertume insoutenable. Une tornade semblait avoir balayé mes placards dans lesquels je ne retrouvais rien.  Quant au temps… ah là là, le temps ! Ce mois de juin, avec ses faux airs de Toussaint — crachin, ciel nuageux, vent glacial, lumière morne —  s’inscrivait dans la continuité de l’éprouvant hiver qui durait depuis neuf mois. Une morte saison en plein été, dans la région censée être la plus chaude de France…

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

GH 22/12/2013 00:31

J'ai noté l'argumentaire très convaincant de Flore pour laisser les doudous dans le lit. On sait jamais, ça pourra m'être utile un jour…

Gudule 03/12/2013 19:40

Que répondre à cela sinon : "Oh" ?

Castor tillon 03/12/2013 17:28

Bof, moi j'ai renoncé à certains jeux de société, avec ces animaux-là : chacun sait que le jeu de go est lent.

Flore 03/12/2013 09:51

J'imagine assez bien le gwelan de Cornouailles comme le décrit Ryko. Mais jamais testé.
Par contre, j'ai testé le gwelan-moutarde breton jeune et têtu. Jeune, ça se voit à son plumage et têtu parce qu'il a du s'y reprendre à 15 fois pour bouffer son pain moutarde : il le crachait, le
reprenait, le recrachait, le rereprenait... Jusqu'à ce qu'il finisse par l'avaler (la moutarde ayant du se dissoudre). Ou alors, c'était un gwel qui se préparait pour son immigration en Grande
Bretagne.
Il y a aussi une variante au gwel-moutarde : le gwel-pastis... Vole plus très droit après :D :D

Par contre je me souviens d'une autre grande tradition glénanaise : en arrivant en Angleterre (souvent aux Scilly), le maître de port demandait "Where do you come from?" et de lui répondre "Mon cul
c'est du poulet, Sir!". En supposant que les anglais ne comprennent pas assez bien le français...

Et sinon une petite chanson sur un volatile d'un autre genre (devait avoir des origines bretonnes...)
"L'épervier de ma colline n'est pas un très bon chrétien
"L'épervier de ma colline chante comme un vrai païen
"Il connaît tous les couplets
"Des filles de Camaret

gudule 03/12/2013 08:17

Flore, si tu symbioses avec le gwéland-moutarde, j'ose espérer que tu nous feras part de tes impressions avec autant de précisions ornithologiques que Ryko !

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories