Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2013 7 08 /12 /décembre /2013 08:10

 

        

 

 

 

 

                                         CHRONIQUE D’UNE MORT ANNONCÉE

 

         Il y a des mots affreux. Des mots empoisonnés qui, à l’instar de certaines substances chimiques, stagnent dans notre organisme sans jamais pouvoir être éliminés. « Soins palliatifs » est de ceux-là. 

         Lorsqu’une infirmière, sans malice aucune, les prononça devant moi pour la première fois, j’eus l’impression qu’un trou se creusait dans mon ventre. Un abîme, plutôt. Un gouffre sans fond.

         Bon, d’accord, Sylvain avait beaucoup maigri ; il n’était plus alimenté que par perfusion et ses examens révélaient une prolifération  mahousse de cellules atteintes. Mais de là à envisager l’issue fatale… C’est que sa guérison, j’y croyais dur comme fer, moi ! Cette certitude, c’était ma foi du charbonnier, mon bienheureux aveuglement, ma dernière étincelle d’insouciance — qu’une réflexion malheureuse  venait, sans vergogne, de réduire à néant.

         Ce fut un pan de ma vie qui s’effondra, ce jour-là.

 

                                                    

 

         Pour autant que je sache, nul n’a encore émis ces mots funestes à mon encontre.  Mais ce n’est pas exclu : j’ai déjà vu le film. Je connais par avance le nom de chaque acteur, la plupart des répliques et les étapes inéluctables de l’intrigue. Castor, non. Et  je tremble à l’idée qu’un quelconque figurant  l’affranchisse par mégarde. Ça fait vraiment trop mal !


Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Gudule 22/12/2013 11:53

Moi aussi, je l'aime, ce mot. Et la gentillesse est une qualité que j'adore - même si elle suscite un sourire ironique chez les pas-gentils, justement.
Les amis de Castor (qui sont devenus les miens) sont à la fois gentils et drôles, ce qui est une double qualité rare. Et c'est une grande chance de jouer avec eux au ping-pong des mots !

GH 22/12/2013 01:09

Depuis que je fais des images, je n'écris plus… Mais j'aime à lire ce qu'écrivent les autres, comme toi Gudule, et je suis soufflée devant l'à-propos dont vous faites preuve, les uns et les autres,
dans les commentaires.
Plusieurs sont des amis du wizzz et je retrouve bien là leur vivacité et leur gentillesse.
Bon je sais, gentillesse, c'est un mot nunuche; c'est dommage qu'il soit nunuche car ce qu'il désigne me plaît bien

Pata 10/12/2013 18:59

M'enfin, je raconte ma vie mais je voulais juste dire que je suis d'accord, il faut continuer à rire tant qu'on le peut, parce qu'avec l'amour, c'est un des remèdes les plus efficaces et les plus
accessibles qu'on puisse trouver !

Pata 10/12/2013 18:58

Moi aussi, absence et WE chargé (gagne pain en boulangerie oblige !)... Y'a surtout eu les retrouvailles au grand palais de wizzzeurs en chair; en os et en bonne humeur...
J'espère que l'année prochaine on comptera parmi les invités, une elfe Mêo, un lutin roublard et un castor tillon, sans oublier une écrivain talentueuse (ce qui la dispense d'être de cette tribu
étrange qu'est le wizzz !) !!

Gudule 09/12/2013 11:19

Oh, des jolis anges gardiens-arrosoirs de toutes les couleurs. ça y est, j'ai retrouvé mon âme d'enfant ! Merci, Flore !

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories