Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 22:21

 

 

                          GAVROCHE DÉGUISÉ EN REINE DE SABA

 

 

— Regarde, j'ai encore grossi.

Plantée devant la glace, Rose s’obstine à fermer la braguette de son jean.

­ —Eeeh, ne force pas comme ça, la rabroue Amir. Tu vas étouffer le bébé.

Elle rit.

— Tout de même pas. Normalement, ce pantalon est trois fois trop large.  

Mets autre chose, je ne sais pas, moi. Tu as bien une robe ?

— Elles me boudinent toutes. Il me faudrait des vêtements adaptés.

Tu veux qu’on aille en acheter à Beyrouth ?

Rose grimace.

Par cette chaleur ?

En fait, le shopping, elle a horreur de ça. Le souk et ses joyeux grouillements, ses palabres, ses odeurs, OK, pas de problème (pour autant que la température soit supportable, évidemment, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui). Mais les boutiques de fringues… Avec ces vendeuses qui vous embobinent, tentent de vous fourguer des marques hors de prix — et, généralement, y réussissent, si bien qu'après trois quarts d'heure d'essayage, on finit, de guerre lasse, par acheter un truc affreux, qui vaut la peau des fesses et qu'on ne porte jamais —, non merci !

— Qu'est-ce que tu vas faire, alors ? Tu ne peux quand même pas te balader à poil.

— Si j'avais du tissu, je me la fabriquerais moi-même, ma robe de grossesse.

C'est au tour d'Amir de rire.

Je vois ça d'ici. Ce serait du joli.

Ben quoi, je sais coudre. Ma mère m'a appris.

Avec un froncement de nez ironique, Amir suggère :

Dans ce cas, adresse-toi à Hassan.

Le tisserand ? Tu veux que je taille ma robe dans un tapis ?

— Il tisse des toiles plus fines, aussi. Ou alors, demande à Omane. Elle a des coffres remplis de soieries de toutes les couleurs.

Ah, oui, Omane, c'est une bonne idée.

Sitôt dit, sitôt fait : Rose enfile à la va-vite une chemise d'Amir sur son pantalon dont elle garde la fermeture-Éclair ouverte, et court frapper à la porte voisine.

Elle en ressort une heure plus tard, nantie d'une somptueuse tenue — celle de La Tosca*, pourpre rehaussée d'or —, assez large pour y enfouir trois ventres comme le sien. Sa belle-sœur, qui n’entre plus dedans, la lui prête jusqu'à l'accouchement, ce qui, tout compte fait, est nettement plus pratique que de manier l'aiguille.

— Tu as une de ces allures, ma pauvre, s'esclaffe Amir. Gavroche déguisé en reine de Saba.

Flattée par la comparaison — qui, pourtant ne l'est pas, flatteuse, mais Rose a des critères très personnels en matière d'élégance —, elle se rengorge.

Je te plais ?

Un long baiser lui prouve que oui.

 

    * Omane ne porte, comme vêtements de ville,  que ses anciennes parures de scène

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Gudule 08/01/2014 08:21

En tout cas heureusement que tu me l'as fait remarquer.Merci !

Flore 08/01/2014 00:26

N'empêche que "Reine de Sabbat", ça pousse plus à la réflexion...
Ceci dit, je ne l'ai pas vu à la première lecture, mais un truc me chiffonnait quand même. C'est après que j'ai tilté, mais j'ai quand même cherché pour vérifier s'il n'y avait pas plusieurs
orthographes possibles :)

Gudule 07/01/2014 20:24

Oups, tu as raison, Flore. Fallait écrire : reine de SABA !On aurait pu écrire aussi reine de Chabat, mais il est très discret sur sa vie privée, cet homme-là !

Flore 07/01/2014 16:01

Ben au siècle dernier, banane !!!
Comme moi...

PS : on est au XXIème siècle :D

M'en fous, je lui dirai pas que ça existe, rien que pour continuer à me payer sa poire !!!

Castor tillon 07/01/2014 15:58

Brodures, ça existe, mais le mot n'est plus employé depuis le siècle dernier. Il est né quand ton copain, Flore ?

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories