Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 05:50

Épisode 5

Résumé des chapitres précédent : Zoé a le cœur qui bat et les mains moites, tandis qu’elle travaille pour son propre compte, en compagnie de Modeste Legicleur.

         «  C’est bien joli, l’amour, mais ça ne doit pas nous faire oublier notre enquête », se morigénait Zoé sur le chemin de la banque.

         Elle trouva sa collègue, Aurore Audoigtdefée, complètement débordée.

         — Tu veux un coup de main ?

         — Va te faire foutre !

         — Dis donc, tu pourrais être polie !

         — On va être remplacée par des trayeuses élecriques, figure-toi. Alors, tes petites remarques, j’en ai rien à secouer !

         Estomaquée par cette nouvelle, Zoé se rua dans le bureau directorial.

         — Qu’est-ce qui vous prend, patron ? Pourquoi cet accès de modernisme inempestif ?

         — Hélas, ma pauvre fille, nous sommes au bord de la faillite. Si dans quarante-huit heures, nous n’avons pas récupéré les deux mille tonnes de sperme manquantes, c’est la banqueroute. Seule la technologie de pointe peut nous sauver. Une trayeuse a un rendement cinquante fois supérieur à celui d’une simple manutentionnaire...

         Le regard bleu de Zoé le transperça de part en part.

         — Faites-moi confiance, patron. Dans quarante-huit heures, vous aurez vos deux mille tonnes là, sur ce bureau !

                                                                                                                                    (à suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

gudule 22/05/2012 20:35

Oh nom de bleu, quelle est cette diablerie ? L'informatique nous jouerait-elle des tours ?

Lunatik 22/05/2012 18:10

C'est bien kess que je me disais : pour une fois que je me fendais d'un commentaire, drôle, intelligent et perspicace de surcroît, il n'est point apparu...

gudule 18/05/2012 06:53

Ben faut bien remplacer les "Solitudes", à terme. Je me connais : si j'ai plus rien à raconter, je vais déprimer. C'est donc un acte de pur égoïsme !

Castor tillon 18/05/2012 04:07

Aurore Audoigtdefée, hein. Quand je pense aux esprits chagrins qui ont fait fi du romantisme et de la poésie de cette série. Ça me fait vraiment plaisir que tu la continues, et on n'a même pas eu à
te harceler (mais on l'aurait fait).

gudule 17/05/2012 15:39

De la gaudriole ? Moi ? Oh !

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories