Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 06:57

Episode 16

 Résumé des chapitres précédents : Hourra, Ruth Prout, la fermière baroudeuse, va passer aux aveux !

 

         Ce fut là que Zoé eut cette phrase magnifique :

         — Qu’as-tu fait à la banque, Ruth ?

         La fermière baissa la tête.

         — Je l’ai vidée, dit-elle.

         — Comment ?

         — À l’aide d’un gros tuyau de fosse septique.

         L’explication fut longue mais convaincante. Tout comme Bourvil dans « Le Cerveau » ou comme Woody Allen dans « Escroc mais pas trop », Ruth avait loué le local voisin de la banque et creusé, dans le mur mitoyen, un tunnel pour atteindre le coffre fort. Puis, en une nuit, elle avait transvasé les réserves de liquide dans un camion-citerne pour les déverser ensuite dans son silo.

         — Admirable, marmonnait Sire Concis, tandis qu’elle parlait. Absolument prodigieux ! Et vous avez fait ça toute seule, petite madame ? Avec vos faibles forces et vos jolies mains ?

         — Il la ferme, çui-là, ou je lui en colle une ? dit la fermière.

         — Oh oui ! Oh oui ! applaudit le dragon, qui était légèrement maso.

         D’un geste autoritaire, Zoé apaisa leurs transports.

         — Mais... pour quelle raison avez-vous cambriolé cet établissement ? demanda-t-elle. Pour l’argent ? Vous aviez un client pour ce genre de produit ? La mafia, peut-être ?

         Ruth Prout leva les yeux au ciel.

         — Pas du tout ! Qu’allez-vous chercher là ?

         — Alors, pourquoi ?

         La fermière poussa un profond soupir, qui fit tanguer sa formidable poitrine.

         — Par philanthropie, répondit-elle.

                                                                                                                                         (à suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Gudule 10/06/2012 21:10

Tu sais bien que les jeux de mots à la con, c'est mon truc !

Castor tillon 10/06/2012 21:08

Waouh ! Tu dépotes en jeux de mots, pas à dire ! Respect.

Gudule 10/06/2012 21:00

Ah, non, labi-Ruth, j'aimais bien. T'aurais pu mettre la bi-Ruth, aussi, vu qu'après aussi peu d'épisodes, tu ne peux pas vraiment connaître les petites habitudes de la dame.
J'aimais bien la Ruth hard, aussi. Faudra que je la replace quéqu'part dans mon feuilleton. Parce que "la bi Ruth était une Ruth hard" c'est assez classe, je trouve.
Sinon, ben pour être honnête, moi, en mai 68, je pouponnais mon deuxième bébé. Ce qui ne m'empêchait pas de manifester dans ma tête ! C'est l'intention qui compte, n'est-ce pas ?

Castor tillon 10/06/2012 20:46

Et pis en 68, j'étais déjà en grève-occupation des locaux dans mon lycée, d'abord ! Les meutes, ça me connaît !

Castor tillon 10/06/2012 20:38

Bien sûr que j'exagère : sinon comment j'aurais pu faire un jeu de mots final aussi lamentable !

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories