Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 07:05

Épisode 41

   Résumé des chapitres précédents : Ça alors, pour une surprise ! Ruth Prout et Sire Concis ont eu un fils, un beau gros garçon d’une tonne, environ.

 

         —Tout le monde dit qu’il me ressemble, continua Ruth Prout, avec un frémissement de fierté maternelle. Les yeux, surtout.

         — Ce... ce n’est pas un dragon ?

         — Non, un poupon ailé. Attends, je dois avoir une photo sur moi.

         — Laisse, je me le représente très bien. Une sorte de Cupidon, c’est ça ?

         — Oui, mais pas avec des ailes de pigeon, plutôt de chauve-souris, tu vois ?

         Zoé, décontenancée, avala sa salive, ce qui produisit un « gloups » discret.

         — Et... euh... il... enfin, vous... vous habitez où ?

         — Une fermette dans les Pyrénées, et je... Oh ! Regarde !

         Du doigt, Ruth désignait un petit bateau de plaisance, voguant à quelques encablures.

         Trois personnes, penchées au bastingage, scrutaient les flots. Une femme en burka, un grand barbu mou, et une sorte d’homme grenouille, portant combinaison, palmes, masque et tuba.

         — M’aurait étonnée qu’on ne les retrouve pas sur notre route, ceux-là, grommela Ruth Prout. Tu tiens la barre pendant que je me change, Zoé ?

         En un tournemain, elle se dévêtit et enfila un équipement de chasse sous-marine.

         A peine était-elle prête que l’homme-grenouille plongea. Et avant que Zoé ait le temps de se retourner, elle le suivit.

                                                                                                                             (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

gudule 31/07/2012 22:34

La Zèbre, tu m'épateras toujours !

La Zèbre 31/07/2012 21:27

Je vois d'içi les commentaires de la mère sur son rejeton: "il savait voler avant de savoir marcher, du coup il avait du mal, à la réception, à ne pas se casser la figure par terre et,
accessoirement, à ne pas tout détruire sur son lieu d'atterrissage. J'ai perdu plusieurs troupeaux ainsi. D'ailleurs, il fallait 357 vaches pour subvenir à ses besoins." Zut, je crois que j'ai trop
lu Rabelais.

gudule 31/07/2012 16:32

Ahaaa ! Je sens bouillonner les points d'interrogation dans vos cervelles, messieurs ! Demain, la suite... Merci pour le slogan, Tororo. Je suis toujours preneuses de bonnes suggestions !

Tororo 31/07/2012 12:53

"Avec Zoé Borborygme à la barre, pas le temps de se retourner!" ... ça pourrait faire une accroche pour la pub du roman, non?

Castor tillon 31/07/2012 05:42

Wow. Un bébé d'une tonne. Il doit ressembler à un poisson-lune. J'espère que les ailes sont en indéchirable. Et le décollage, hein, le décollage ?
Heureusement que Ruth a une poitrine de fermière, les tétées doivent être dantesques. Que sainte Gudulette, bigre, me préserve de cette vision. Mais je m'égare...
J'ai hâte de savoir ce que tous ces personnages vont grenouiller dans ces eaux glauques.

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories