Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 06:35

  Épisode 44

  Résumé des chapitres précédents : Le sperme du Petit Prince a fécondé les poissonnes de la Mer de Nord, et créé des milliers de sirènes extraterrestres. C’est pas beau, ça ?

 

         Assommée par ce qu’elle venait d’apprendre, Zoé demeurait silencieuse, quand une exclamation la tira de sa léthargie.

         — Oh ! Regardez !

         Du doigt, Aurore désignait Ruth Prout qui venait d’émerger des vagues, et tentait en vain de grimper dans le canot. Elle semblait épuisée ; son corps n’était qu’une plaie. Autour d’elle, la mer était rouge...

         Cette vision rendit ses esprits à Zoé. Ni une ni deux, elle sauta par-dessus bord pour porter secours à sa partenaire. En quelques brasses, elle la rejoignit, et la hissa dans l’embarcation au moment précis où la jeune femme s’évanouissait.

         L’instant d’après, ayant remis le moteur en marche, elle filait vers le rivage.

         Le SAMU, alerté d’urgence, vint prendre livraison de la nageuse sanglante (et toujours dans les vapes) pour l’emmener au plus proche hôpital, où on ne lui fit pas moins de deux cents treize points de suture. Quand elle s’éveilla, quelques heures plus tard, Zoé était à son chevet.

         — Peux-tu parler ? lui demanda-t-elle avec douceur.

         — Je crois, répondit la blessée d’une voix faible.

         — Que s’est-il passé exactement ?

         Ruth ferma les yeux, comme pour échapper à une vision d’horreur. Ses lèvres tremblaient quand elle articula :

         — L’homme grenouille... il... il...

         Ses yeux se révulsèrent. L’air sifflait en pénétrant dans ses poumons. Elle claquait spasmodiquement des dents. D’une pression sur l’épaule, Zoé l’incita à poursuivre.

         — Il... ?

         — Il baisait les sirènes. Et lorsque j’ai voulu l’en empêcher, elles se sont toutes jetées sur moi, et m’ont attaquée à coups d’ongles et de dents. De vrais piranhas !

         Ce dernier mot s’acheva dans un sanglot. A l’évidence, se remémorer ces tragiques événements la transissait d’effroi.

         — Repose-toi, dit Zoé en se relevant. Je sais ce qu’il me reste à faire...

                                                                                                                                   (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

gudule 07/08/2012 07:40

Ravie de t'avoir fait frissonner, cher Castor !

castor tillon 05/08/2012 16:35

N'empêche que Prout est out, Sire Concis est circonscrit, et Aurore est tombée dans les ténèbres. T'es dure avec tes héros.
Bon, c'est moins pire que dans "la baby-sitter", hein. Brr. J'en ai encore les poils des bras qui se dressent sur la tête.

gudule 05/08/2012 16:03

Sauf si Irène s'y raie, ne vous en déplaise !

castor tillon 05/08/2012 15:36

Gilles de Raie avait d'autres impératifs sexuels qui laissent Irène le bec dans l'eau.

gudule 05/08/2012 14:03

Castor, tu es incorrigible ! Et si c'était au temps de Gilles de Rai, ce serait Jeanne d'Arc qui baiserait le Sire Haine, c'est ça ? En utilisant la cire N.* comme lubrifiant.

*N., comme Nestlé, bien sûr !

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories