Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 05:53

  

  Episode 57

         Résumé des chapitres précédents : La petite annonce n’a rien donné. Et franchement, un seul bébé pour venir à bout de milliers de monstres noirs, c’est un peu peu. Comment nos amis vont-ils bien pouvoir enrayer le fléau ?

 

         Ce fut Zoé qui eut l’idée. Comme quoi, on peut être à la fois trayeuse et pleine de ressources, c’est pas incompatible.

         — Et si on passait une petite annonce ?

         — Encore ? réagirent simultanément Ruth Prout et Sire Concis. Un échec ne t’a pas suffi ?

         — Je me suis mal exprimée, pardon. Je parlais d’une pub alléchante.

         — Quel genre ?

         — Colonie de vacances.

         Et d’expliquer son plan. Proposer aux parents affligés de loupiots géants un séjour gratuit pour leurs enfants, dans un cadre riant, avec activités ludiques, grand air, personnel spécialisé et tout le toutime.

         — Vu l’encombrement et les contraintes que représentent ces rejetons — excuse-moi, Sire Concis, mais tes gènes manquent singulièrement de discrétion ! —, nombre d’entre eux sauteront sur l’occasion, je pense. Histoire de souffler un peu, voyez ?

         Elle ne se trompait pas. Des centaines de réponses leur parvinrent aussitôt, et, dans les jours qui suivirent, Maldonjon fut le cadre d’un véritable déferlement de demis-frères et demis-sœurs de Cédric. On les stocka dans le parc du château qu’ils s’empressèrent de ravager, arrachant les arbres pour les mâchouiller, piétinant les futaies centenaires, barbotant dans les étangs avec des éclats de rires à ébranler une montagne.

         Devant tous ces êtres issus de son sang, Sire Concis avait les larmes aux yeux. Lui qui avait toujours rêvé d’une famille nombreuse... Il fut donc promu gentil animateur, tandis que Zoé et Ruth assuraient l’intendance. C’est qu’il en fallait, des couches et des biberons, pour tout de petit (!) monde !

         Il fallait autre chose aussi, et d’urgence.

         Définir une tactique.

         Trouver des armes.

         Et procéder à l’entraînement des troupes.

         Car là-bas, sur le littoral dévasté, les monstres de mazout avançaient toujours...

                                                                                                                                    (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Gudule 09/09/2012 08:04

Ttttt, le niveau de ce blog dégringole à vue d'œil !

Castor tillon 08/09/2012 23:26

On dit "scastorlogie". Et avec Prout, faut s'attendre à ce que la merde arrive.

Gudule 01/09/2012 08:33

O douce scatologie, que propos poétiques on émet en ton nom !

Castor tillon 01/09/2012 03:56

Heureusement qu'on a des trayeuses professionnelles, parce qu'il va falloir assécher quelques vaches pour les chérubins.
Mais changer des couches de quatre mètres de large ? Quelle horreur. Ça va être la merde, je le sens.
Espérons que l'investissement en vaut la peine.

Gudule 31/08/2012 10:23

Un genre Carali ou Edika, quoi ! Mais bon, plus trop envie de faire appel à la famille. On a chacun nos trucs, et il y a longtemps que mon humour ne les fait plus rire...

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories