Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 07:39

Episode 78

         Entre ses folles nuits avec Asia Li-Li et le mystérieux barbu à la bite verdâtre, le cœur de notre Zoé est mis à rude épreuve. Ce sont les risques du métier !

 

         Ce fut au réveil d’une nuit particulièrement chifoumiesque que Zoé, à qui la volupté donnait toutes les audaces, souffla à son patient :

         — Montre-moi ton visage, mon chéri...

         Ni une ni deux, l’homme débanda et, sans même prendre le temps de rajuster son froc, détala comme un lapin.

         « Quel grand timide », pensa notre héroïne tout attendrie, en s’élançant à sa poursuite.

         Cette course effrénée, dans la demi-obscurité du petit jour, les mena, de rue en rue, jusqu’au bois de Boulogne. L’heure matinale ayant vidé les lieux de sa faune interlope — tapineuses, michetons, macs, ripoux, travelots brésiliens, touristes américains, marchands de préservatifs... — , la nature avait repris ses droits. Dans l’aurore radieuse, la rosée scintillait sur les vieux Kleenex et les capotes usagées.

         «  Que c’est beau ! » s’émerveillait Zoé, sans perdre son patient de vue.

         Ce dernier, empruntant un chemin de traverse, parvint hors d’haleine devant une grille rouillée dissimulée sous la verdure. L’ayant poussée, il pénétra dans une propriété quasiment invisible aux yeux des promeneurs, tant elle se confondait avec le décor ambiant. Au cœur de cet écrin de verdure  se dressait une ancienne maison de maître, aux murs couverts de lierre, dont il franchit prestement le porche moussu.

         Avant de s’engouffrer à son tour par l’ouverture béante, Zoé eut le temps de lire, sur la plaque de cuivre ornant le panneau de bois : Docteur Branquenstein, résurrectologue.

                                                                                                                                  ( A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Gudule 12/10/2012 22:50

Et deux p'tites dernières avant d'aller dormir : "Le gland bleu" et "Total rectal"

Castor tillon 12/10/2012 21:35

Même des contrepèteries, j'le crois pas !

Castor tillon 12/10/2012 21:34

Magnifique ! Je suis sûr que les trouveurs de titres faisaient preuve de plus d'imagination que les scénaristes !

Gudule 12/10/2012 21:25

Ah, si, ça me revient : "Qui veut la bite de Roger Rapeau", "Da Vinci gode" et "Deux slips ami-ami"... Morte de rire !

Gudule 12/10/2012 21:17

Ah, ouiiiiiiii ! Je la connaissais aussi, celle-là. Bon, il y avait aussi "Banane mécanique", assez banal, et "Le pal des vamps pires", gentillet. J'en ai pas d'autre en tête pour le moment.

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories