Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 06:51

 

 

                                    FLASH BACK

        

Tout avait commencé l’avant-veille — si tant est que l’enchaînement d’événements qui, pour la seconde fois, bouleversait mon existence, puisse désormais s’inscrire dans une quelconque logique temporelle.

         Ce festival du livre fantastique, je l’attendais depuis des semaines. C’était mon grand retour professionnel, après deux années de stand by. Mais pas que. C’étaient surtout mes retrouvailles avec Castor ; retrouvailles qui, compte tenu des circonstances, me faisaient méchamment gamberger. Les êtres sont ainsi faits que, dans la nuit la plus noire, ils se raccrochent aux clignotements d’une étoile ; que la moindre lueur au bout du tunnel ranime leurs forces vives. De l’espoir, ça s’appelle. Or, depuis peu, cet espoir avait pour moi un nom. Un visage. Un sourire entre parenthèses. Une tignasse grisonnante. Des yeux d’un bleu lavande cernés de rides malicieuses…

         Et un humour, surtout. Un putain d’humour qui m’avait maintenu la tête hors de l’eau durant  mes longs mois de naufrage.

         Dans ce salon jadis avenant où, jour après jour, la mort creusait son trou,  l’écran de l’ordinateur était devenu  l’issue de secours. La porte ultime. Les écrans des ordinateurs, devrais-je dire, puisque nous avions chacun le nôtre, tout comme nous possédions deux chiens, deux canapés —  mais un seul feu, en revanche,  qui brûlait nuit et jour car Sylvain craignait le  froid.

 

 

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article
2 novembre 2013 6 02 /11 /novembre /2013 06:39

                                          LA MINUTE DE VÉRITÉ

 

 

            La sentence tomba comme un couperet :

 — Lésion cérébrale.

  Je sursautai 

  — Une lésion ?  Mais… je ne me suis cognée nulle part !

   La neurologue de garde haussa les épaules.  C’était, ma foi, une fort jolie personne, grave et calme, à qui la blouse blanche seyait à ravir.

               — Une tumeur, si vous préférez, précisa-t-elle, en me montrant la chose sur le DVD de l’I.R.M.

               Non, je ne préférais pas, mais de là à en faire état… On a sa fierté, tout de même !

                — Un cancer, vous voulez dire ?  suggérai-je d’une voix tremblante.

     Elle hocha vaguement la tête     

                 — C’est vous qui avez prononcé le mot, pas moi…

                 Cela  semblait la soulager.

                 Curieusement, moi aussi : les mystérieux symptômes qui m’avaient alertée portaient enfin un nom.

      (Le terme « soulager » peut a priori sembler incongru dans un tel contexte, mais disons qu’être répertoriés les rendait, quelque part, moins  flippants. C’est le propre du langage, de cerner l’indicible.  De l’apprivoiser en quelque sorte. Or, apprivoiser ce qui m’arrivait, tenter d’en comprendre  les causes et d’en maîtriser les effets, était ce dont j’avais, en ce moment,  le plus besoin.)

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 19:26

 Bon, je ne peux pas vous laisser tomber plus longtemps. J'ai donc décidé de vous livrer par petits bouts mon tout dernier livre, celui où je raconte ce qui m'est arrivé depuis l'hiver dernier (une sorte de "Moment de solitude" grandeur nature, en somme). Pour ceux qui préfèrent les "vrais" livres, la version papier sortira au printemps prochain avec une magnifique couverture du sieur Castor Tillon. Mais en attendant, vous aurez un petit avant-goût des dernières aventures de la mère Gudule, tatatam !

 

 

 

 

                               LE BEL ÉTÉ

 

 

                                            Encore une fois dire « je t’aime »

                                            Encore une fois perdre le nord

                                            En effeuillant le chrysanthème

                                          Qui est la marguerite des morts

 

                                                                         Georges Brassens                                                                              (Le Testament)

                                                       

 

 

         Il fallait que j’écrive cette histoire. Il le fallait absolument. 

         « Le destin t’offre sur un plateau un thème exceptionnel, me répétais-je sans cesse. Tu ne vas pas le gâcher, tout de même !  Ce ne serait pas pro… »

         Encore fallait-il trouver le ton adéquat. Ni cynique, ni larmoyant, ni pompeux, ni résigné. Ni bêtement défoulatoire. Ni à prétention psychanalytique.

         Ni surtout, surtout, auto-complaisant.

 

         Les semaines passaient ; je tournais autour du pot. Parfois, une phrase me titillait ;  bien ou mal gaulée, c’était secondaire. Je la notais, je la biffais. Je râlais un bon coup. Et je recommençais.

— T’inquiète, disait Castor, ça viendra lorsque ça viendra.

Il avait raison. Un jour, à force, c’est venu.

 

 

         Voilà pourquoi ce livre est une ode à la vie, à l’amour, et, n’en déplaise aux esprits chagrins, un véritable chant de reconnaissance.

 

 

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article
23 octobre 2013 3 23 /10 /octobre /2013 09:21

On le trouve dans toutes les bonnes librairies, et chez l'éditeur !

 


 
Repost 0
Published by Gudule - dans actualité
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 11:49

http://nsm08.casimages.com/img/2013/10/16//13101611520116601911644502.jpg

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/25//13092501330016601911582379.jpg

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 12:01

http://nsm08.casimages.com/img/2013/10/14//13101408222416601911639802.jpg

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 23:03
Repost 0
Published by Gudule - dans actualité
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 13:24

Et voilà… Ici s’interrompt la BD inachevée. Mais comme je ne veux pas vous laisser sur votre faim, je vais vous raconter succintement l’histoire. Des croquis de Pierre-Yves enjoliveront ce récit, histoire de rester dans l’ambiance.

 

Les semaines passent et Guillemette, en proie à de curieux malaises, confie ses inquiétudes à Colette et Denise. Cette dernière, qui soupçonne un début de grossesse, lui conseille d’en parler à Louis, mais le peintre, peu désireux d’être poursuivi pour détournement de mineure,  disparaît aussitôt de la circulation.

 

Denise, qui culpabilise, cherche alors un moyen d’arranger une situation dont elle se sent quelque peu responsable. Et comme Noël approche, elle obtient de ses parents qu’ils invitent ses deux copines pour le réveillon. Son but ? Pousser Guillemette dans les bras d’Etienne et lui faire endosser la paternité du futur bébé.

 http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/25//13092501280216601911582364.jpg

La manœuvre réussit à merveille, puisque, entre ces deux-là, c’est le coup de foudre…

http://nsm08.casimages.com/img/2013/10/14//13101401422516601911638492.jpg

 


Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 12:18

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/25//13092512584016601911582339.jpg

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 15:11

http://nsm08.casimages.com/img/2013/09/25//13092512572516601911582337.jpg

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories