Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 06:55

Episode 69

          Résumé des chapitres précédents : Que se passe-t-il donc, dans la station balnéaire dévastée par les missiles ? La nappe de mazout qui recouvrait les ruines vient de frémir inexplicablement...

         — Les... les envahisseurs ne sont pas morts ? bégaya Ruth Prout, les yeux écarquillés d’horreur.

         Hélas, non. Les êtres de mazout, sortant de leur torpeur, se reconstitutaient peu à peu. Bientôt, dans les rues labourées par l’attaque aérienne, ne restèrent plus que des décombres — mais des décombres propres. La pollution vivante s’était remise debout, et marchait lentement vers la ville voisine.

         — Rien ne les arrêtera plus, à présent, dit Sire Concis, résumant la pensée générale.

         — La terre est perdue, souffla Ruth, effondrée.

         — Que le ciel ait pitié de nous, émit Zoé, dont l’éducation religieuse reprenait le dessus, à la faveur des événements.

         Les bébés, pour leur part, étaient bien fatigués. Ça commençait à pleurnicher, dans l’armée de l'air.

         — Mama..., geignaient les uns.

         — Dodo..., gémissaient les autres, en se frottant les paupières.

         — Il faut les ramener, ils sont à bout de forces, dit Sire Concis.

         — Ils ont fait ce qu’ils pouvaient, pauvres bichons..., s’attendrit Zoé.

         — Où est Cédric ? s’enquit Ruth qui, depuis un moment, cherchait son fils du regard.

         Ses deux compagnons en firent autant.

         — Cédriiic ! cria Zoé.

         — CÉDRIIIC ! hurla Sire Concis.

         En vain. Le « petit » Cédric avait disparu.

                                                                                                                        (A suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

Gudule 25/09/2012 06:59

Ça me rappelle ma mère qui, quand elle me surprenait à mentir, me faisait conjuguer à tous les temps et à tous les mode "Je suis une petite perverse". La méthode Coué, jamais entendu parler...
Tororo, tu me conjugueras à tous les temps de l'indicatif : "je suis pervers et j'en suis fier, la preuve : je bois du petit-lait !"

Tororo 24/09/2012 23:56

Hiiii!!!! Un compliment de Gudule! Tournée générale de petit-lait!

Gudule 24/09/2012 21:28

Tororo, tu es encore plus pervers que moi, sous tes airs faussement candide !

Tororo 24/09/2012 21:22

J'espère que ça mange pas des bébés dragons, les bébés dragons, au moins?

castor tillon 24/09/2012 14:08

Tu n'es pas du bouchée du tout. Le rapprochement avec le Bescherelle, c'est excellent !

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories