Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 07:21

Spermu

  Vous vous souvenez de Freddy, le chien défiguré ? Il avait une autre caractéristique, liée, selon moi, à son traumatisme : il était atteint de priapisme aigu. La moindre émotion, la plus petite contrariété lui provoquaient d’incroyables érections. Afin de le soulager, Mélanie, bonne fille, lui préta son nounours favori, dont il s’empressa d’user et d’abuser. Informe, malodorante mais follement aimée, la malheureuse peluche — que nous avions surnommée Spermu — lui devint très vite indispensable. Il la traînait partout avec lui, et à tout bout de champ, lui rendait de vigoureux hommages, de préférence en public.

         Nous prévenions nos invités qui, ma foi, trouvaient la chose plutôt divertissante. Ceux qu’elle gênait  détournaient pudiquement les yeux et haussaient le ton pour couvrir ses halètements, mais ils étaient rares. Nous fréquentions assez peu de puritains, dans l’ensemble.

         Jean Rollin, qui pourtant préférait les chats, trouvait ce spectacle irrésistible. Avec sa gueule cramée, ses grandes oreilles de chauve-souris et sa frénésie sexuelle, Freddy ne pouvait que le séduire ! Aussi, un jour, décida-t-il de le filmer en pleine action, afin d’agrémenter le générique de son prochain film. Il fit venir son équipe — cameraman, éclairagiste, preneur de son — et l’on mit l’animal sous le feu des projecteurs.

         Eh bien, vous me croirez si vous voulez, il ne voulut jamais s’exécuter. Impressionné par tout ce monde, il se cacha en tremblant sous le pull de Mélanie et ne regarda même pas Spermu, qu’elle lui tendait. Après plusieurs tentatives infructueuses, l’équipe dut remballer son matériel et repartir bredouille, au grand dam de Jean, pas content du tout. 

         Le calme à peine revenu, Freddy sauta sur son nounours et  rlan, rlan, s’en donna à cœur joie. C’est qu’il avait une grosse angoisse à évacuer,  pauvre bête !

         — Tu ne deviendra jamais vedette de cinéma X, lui dit gentiment Mélanie.

         Eh ! L’exhibitionnisme a ses limites !


Partager cet article

Repost 0
Published by Gudule - dans Mezzé
commenter cet article

commentaires

gudule 10/03/2012 08:00

Exact ! Six kilos de testostérone pure.

Castor tillon 09/03/2012 22:24

Ce chien était un vrai clébard, mais pas un cabot, apparemment.
J'ai bien rigolé !

gudule 09/03/2012 16:27

J'l'ai pas vu ! J'l'ai pas vu !
Mais c'est dommage, quand même, que le fameux générique ne se soit pas fait : j'aurais pu le mettre en illustration de l'histoire, et je suis sûre que tout le monde aurait ri.
Ceci dit, des scènes comme ça, on en voit plein sur youtube, maintenant...

Odomar 09/03/2012 16:20

C'est la scène du chaton dans LA NUIT AMERICAINE de Truffaut, mais en plus drôle.

Qui Suis-Je ?

  • : Le blog de Gudule
  • Le blog de Gudule
  • : Gudule, écrivaine pour la jeunesse, surtout, et pour les adultes aussi un peu.
  • Contact

Ma bio et ma bibliographie...

Recherche

Archives

Catégories